Noeuds dans le coeur

Mon coeur est tout emmêlé de noeuds enchevêtrés,
De vieilles blessures de passés plus ou moins lointains,
De mémoires non encore digérées,
D’espoirs désillusionnés,
De déchirures en cours de cicatrisation,
D’amours perdus pour quelques vies,
De tristesses qui n’ont jamais trouvé la chaleur de bras assez grands,
De parties de moi perdues dans des espaces terrorisés,
D’amitiés impossibles,
D’aspirations profondes qui peinent à trouver leur chemin,
De joies qui n’arrivent plus à sourire,
D’humiliations consenties,
De solitudes sans fin,
De douleurs sans apaisement,
De détachements souffrants,
D’acharnement à vouloir contrôler le cours de ma vie, …
Pourtant, je sais qu’avec patience et confiance, ces noeuds peuvent progressivement se dénouer un à un.
La profondeur de mon désir de partager l’amour véritable est là seule chose assez puissante pour me donner le courage d’oser tirer le fil de ces noeuds douloureux.
Car je pressens que cette douleur n’est pas là pour me faire mal mais pour me rappeler que mon coeur est noué ;
Et qu’il n’est pas fait pour rester ainsi crispé sur lui même.
La douleur de ces noeuds est là pour me rappeler que mon coeur a besoin de respirer, qu’il a besoin de retrouver sa liberté, sa souplesse et son amplitude pour aimer généreusement et se laisser aimer sans crainte.
Mon coeur à besoin d’intégrité et de douceur.
Alors, même si ça fait mal souvent, même si c’est long,
Même si cela demande de lâcher prise et de passer par des chemins inquiétants, je saisis avec gratitude les fils que mon coeur me présente pour défaire les noeuds qui me plombent afin qu’ils deviennent des fils d’or qui peuvent me relier véritablement à ceux que j’aime.
Soline
(extrait d’image : Asja Boros)

Laisser un commentaire